Saint-Pierre... A Nous de Choisir...

Informations en temps réel

posté le 05-10-2018 à 17:14:04

Plumer les Réunionnais...aujourd'hui plus qu'hier et bien moins que demain...

Nous vivons dans une république bananière où tout le monde s'en fout plein les poches.

Du camenbert aux monopoles aériens, tout est bon pour vider les poches des Réunionnais au profit d'une caste dirigeante protégée qui avec la complicité des élus n'a qu'un soucis majeur :
"Plumer le Réunionnais, aujourd'hui plus qu'hier et moins bien que demain ! "

Selon l'accablant constat du JIR sur les matériaux de construction qui dénonce 39% d'écart avec les prix de métropole, le constat est sans appel !

La justice soupçonnerait des ententes, des abus et des accords qui aboutirait à un syndicalisme à l'américaine du temps de la prohibition. Autrement dit une véritable magouille économique.
Il suffit pour s'en rendre compte de faire une comparaison avec l'île Maurice où le ciment pour ne citer que ça, se vend à 90€ la tonne pour 210 à la Réunion.

Vous l'avez compris, une fois de plus le Réunionnais est pris pour un gros balourd pour ne pas dire une vache à lait.

Alors continuons à voter pour les mêmes et à engraisser les quelques familles qui se partagent l'excellent et juteux beef-teack réunionnais !

2020 sera l'occasion de balayer tout ce beau monde "colonial" 
qui considère le département comme leur propriété et qui se foutent du moindre progrès de ses habitants que l'on continue de complexer par un manque d'éducation permanent.

 


 
 
posté le 06-10-2018 à 18:45:35

Dimanche 14 octobre au Parc de la Trinité à St Denis

 

Le miracle est il possible ?

Dans notre île magnifique peuplée de différentes migrations, volontaires ou forcées et, où malgré les différences de cultures, un véritable sentiment de tolérance et de fraternité a su s'imposer, il est désormais indéniable que toutes ces populations aspirent de plus en plus à une moralisation de la vie publique, hélas bafouée en permanence.

Avec les exigences de la modernité, mêlant nos traditions respectives aux valeurs républicaines hélas, aussi, trop souvent galvaudées, la population réunionnaise dans son ensemble,réclame de plus en plus de transparence: Ce que nos élites nous refusent...

Il est temps de balayer DEFINITIVEMENT la suprémacie du "colon" centralisateur et de décomplexer les esprits trop longtemps gardés volontairement dans un obscurantisme aujourd'hui insoutenable. ( d'où 70% d'abstention)

2020 sera l'occasion pour tout un peuple issu de ce mixage ethnique dont l'unité ne fait plus de doutes, de s'affirmer et de placer aux postes clés des hommes et des femmes soucieux du respect et du bien être des citoyens et de l'intérêt général.

Voilà ce nous risquons d'entendre ce dimanche 14 octobre au rendez vous du peuple mécontent désireux de voir avancer la Réunion.
UN RENDEZ VOUS PRIMORDIAL où il faudra répondre "Présent".

LE 14 OCTOBRE
Parc de la Trinité

St Denis 

 


 
 
posté le 04-11-2018 à 17:15:25

Le fossoyeur du marché couvert

 

 

 

 

Avec une tronche qui fait penser à un couteau sans lame auquel il manque le manche, notre illustre piqueur de fesses en charge de la déconfiture programmée du marché couvert de St Pierre, avec ses airs de grands vizirs, patauge depuis trois ans déjà, dans son incompétence qui se traduit, hélas, par une dégradation de plus en plus marquée de cette triste vitrine qu'est notre beau marché couvert et qui devrait être le reflet de la société réunionnaise.

Quand on songe aux multiples possibilités qu'offre cet endroit exceptionnel confié à cet incompréhensible incompétent, qui depuis trois ans n'a pas su ou voulu pondre une quelconque initiative, si ce n'est de ponctionner le fric des petits commerçants, l'on peut se poser sérieusement la question de savoir si ce calamiteux personnage aura l'audace de se présenter à la prochaine consultation et continuera encore longtemps à amuser la galerie. ( Nombreux sont les ricaneurs de ses collègues qui sous cape explosent de rires.)
Voterons nous pour des fossoyeurs de ce genre ?

Est ce que les concernés (sans jeu de mots) continueront de voter pour cette bande de branquignoles ?

Autant dire que c'est mettre un rasoir entre les mains d'un singe !

Avec une telle carte de visite, notre « piqueur de fesses » est mal barré pour 2020.

Nous en avons assez de cette ivresse du pouvoir qui fait tout promettre AVANT et qui se traduit APRES par une arrogance qui cache une incompétence notoire.

 


 
 
posté le 06-11-2018 à 21:07:25

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 
 
posté le 06-11-2018 à 21:09:07

 


 
 
posté le 18-12-2018 à 17:54:01

 

Enquête sur les profiteurs de l'argent public...

Roger Lenglet et Jean-Luc Touly s'attaquent au pillage des biens de l'État.

Lobbies, élus locaux, ministres, entreprises... les " liquidateurs " de la République redoublent d'imagination quand il s'agit de consolider leur assise.

Des appels d'offre truqués aux prises illégales d'intérêts, des détournements de fonds publics aux multiples pots-de-vin et autres fraudes fiscales...

Ce livre dénonce les tractations inavouables, des attributions frauduleuses de marchés publics, des corruptions devenues systématiques, des arrangements qui aliènent des agents publics au privé. Il dresse le portrait d'élus mais aussi d'hommes de l'ombre participant à ce festin scandaleux laissant Marianne exsangue, allant même souvent jusqu'à hypothéquer la santé de la population.

Loin de sombrer dans le découragement, cette investigation est aussi l'occasion de montrer que des citoyens dénoncent ces affaires et en font condamner les responsables par la justice.

Un tour d'horizon décapant qui porte enfin à la connaissance de tous des pratiques devenues trop fréquentes et scandaleuses pour être encore tolérées. 

 


 
 
posté le 18-12-2018 à 18:08:39

 


 
 
posté le 18-12-2018 à 18:13:47

La police française s'africanise...

   S C A N D A L E U X

 


 
 
posté le 01-01-2019 à 15:26:17

Bonne Année 2019

 

 

 

 

 

Bonne année 2019 de l'Île "de l'île intense", paradis sinistré où une précarité grandissante et inacceptable ne prédispose pas le peuple (à un optimisme pourtant légendaire) a espérer des jours meilleurs.

2018 se termine dans un climat de tension et de haine jamais atteint. Il est triste de constater que nos représentants n'ont jamais été en mesure de maintenir le cap de la décence. Dans un département en perte totale de vitesse où une sale image est donnée depuis des années par une classe politique nauséabonde, il semblerait que grâce aux gilets jaunes, la justice avec l'ensemble du peuple réunionnais aient décidé d'en finir avec les sombres magouilles de nos élus. Dénoncés depuis des années par le JIR dans une litanie d'affaires véreuses, 2019 risque de sonner le glas de la grande magouille réunionnaise où nos politiques sont les grands favoris.

Ala tête de fortunes exorbitantes acquises de manières plutôt douteuses qui assurent à plus de cinq générations des leurs, un avenir radieux, ce minuscule département d'outre mer n'en finit pas de demeurer une colonie abandonnée. La minorité dirigeante de cette minuscule colonie, qui fut jadis d'extrême gauche ou aujourd'hui de droite, toujours de connivence avec le pouvoir central, fut la pire des colonies car elle n'a jamais su ou voulu élever, éduquer et faire évoluer son peuple souvent considéré esclave, comme ce fut la cas dans de nombreux territoires.

Quelque soit l'issue de cette crise actuelle, le peuple réunionnais a soudainement compris qu'il existait et qu'il représentait une force capable de se faire entendre. 
Il n'est plus dans l'air du temps de se laisser cornaquer par des dirigeants malhonnêtes aux salaires, aux privilèges et aux richesses démesurées. Scandales, corruption en tous genres, meurtres, détournements de fonds, déportations de jeunes enfants, malversations et partouzes exotiques alimenteront pendant 60 ans les colonnes de la gazette locale sans que personne ne trouve vraiment à redire... Aujourd'hui des voies se lèvent et des journalistes courageux et honnêtes osent étaler des affaires que la justice, (et ce n'est qu'un début) ne peut ignorer.

Avec un bilan économique catastrophique et un avenir lourdement hypothéqué, la Réunion entame en cette fin d'année une période de vache maigre qui risque de remettre en selle les vieilles canailles du passé qui continueront à se comporter comme de véritables pourrisseurs d'une colonie qui n'a jamais cessée d'exister.

Cette situation coloniale, type des années 50 qui n'a jamais cessée d'exister fait partie d'un passé révolu ! 
Avec d'un côté dix familles secondées par une caste de profiteurs qui se partagent allègrement le "beef-teack "réunionnais, de l'autre une forte communauté qu'on a jamais voulu faire évoluer vers la modernité et qui compte selon les optimistes plus de quarante pour cent d'analphabètes. 
Habitués à une soumission ancestrale qu'on ne cesse sournoisement d'entretenir, de manipuler et de tromper, avec l'aide d'une poignée de pseudo-intello-collabos, ces esclaves modernes, exploités d'une autre manière alimentent un système où les taxes et les impôts ont remplacé les chaînes.

Aujourd'hui...en 2019, les réunionnais en ont mare !
"ils ne veulent plus colmater les trous de la coque, il veulent changer de bateau et l'équipage."

Savez vous qu'à l'île Maurice, pays où tout le monde travaille et où il n'y a pas de prestations sociales, ou si peu, la facture mensuelle de l'eau n'est que 2 € alors que sur l'île de la Réunion celle ci varie suivant les secteurs entre 1,25 € et 3 € le m3.
Comment font les Mauriciens pour réussir dans de nombreux domaines alors que sur notre île, nous subissons un racket permanent.

Expliquer aux réunionnais pourquoi cette vie si chère qui pompe régulièrement 4 réunionnais sur 10 qui avec 1190€ par mois les ramène bien en dessous du seuil de pauvreté.

La vie chère laissée à la merci du bon vouloir de ceux qui monopolisent le commerce amènent sur le marché des produits souvent trois fois plus chers qu'en métropole et il n'y a pas à s'étonner si un spot électrique payé 1,20 € à Bombay, est vendu 12€ en grande surface de bricolage.
Déconcertant quand le même produit est vendu à Maurice 3,50 et que l'on vous interdit de l'acheter car soit disant ne répond pas aux normes européennes. On nous prend vraiment pour des....
Oganisé par des experts en brigandage de toutes sortes, nous subissons la rapacité de ces vautours.

Serions nous encore, sans trop le savoir au bon vieux temps des colonies comme dirait Ali Boubou, le play boy du marché couvert...

Déconcertant aussi le prix des loyers, particulièrement à St Pierre ou plus de 300 locaux sont à louer sur le Bon coin et que les prix ne tombent jamais au dessous de 15€ le m². 
Une manière de bloquer l'économie et aussi la concurrence, de consolider les monopoles existants. En plus cerise sur le gâteau, interdiction par certains propriétaires d'exercer certains commerces ou de vendre certaines denrées. La vraie liberté, façon tiers monde, quoi !

Voilà tout ce qu'il faudra revoir en partant sur un bon pied dès début 2019, qui sera l'année du grand balayage aux européennes et la mise en place des municipales qui permettra de chasser les prédateurs qui nous administrent...

Le peuple a du pain sur la planche, mais il y en aura pas pour tout le monde s'il continue béatement à réélire les mêmes têtes.

A bon entendeurs !
Salut et Fraternité.

 

 

 

  

 

 

 

 

 


 

 


Commentaires

 

1. asdepic  le 01-01-2019 à 16:37:26  (site)

une bonne vérité nous lacherons rien

 
 
 
 

Ajouter un commentaire

Pseudo : Réserve ton pseudo ici
Email :
Site :
Commentaire :

Smileys

 
 
 
Rappel article
 
 
Moralité
Transparence
Concertation
Participation